Contre le stress, dormez!

Philippe Lagarde

Un tiers de notre vie se passe au lit, soit 230 000 heures en 80 ans. Ce n’est pas du temps perdu, bien au contraire puisque c’est la nuit que, grâce à notre système parasympathique, nos cellules se régénèrent !

Le sommeil réparateur du stress quotidien

Le sommeil est indispensable à tout être humain et la privation de sommeil entraine à court terme des phénomènes psychiques de type hallucinatoire. En théorie, les animaux et les humains devraient dormir en suivant le rythme de la nature, tout au moins dans les zones où les jours et les nuits alternent sur un rythme de 24 heures. La vie moderne impose à l’évidence des rythmes très différents de ceux que suivaient nos ancêtres qui ignoraient l’électricité et la télévision, se levaient au chant du coq et se couchaient avec les poules. Ceci pour rappeler la durée du sommeil peut varier, en fonction des saisons et de l’activité.

Même si les vertus anti-fatigue du sommeil ne sont pas  évidentes et varient fortement d’un individu à l’autre et selon les âges, le sommeil régulier est bénéfique pour l’équilibre physiologique, la croissance, la cicatrisation, et la guérison de la plupart des maladies car il permet la reconstitution du stock d’hormones surrénaliennes et la récupération de la fatigue nerveuse.

La durée du sommeil

Plus que la durée, c’est la qualité du sommeil qui compte : il se doit d’être réparateur. Il est admis que la durée moyenne du sommeil devrait se situer chez l’adulte entre 7,5 heures et 8 heures. Les nouveau-nés ont besoin de 16 à 18 heures de sommeil, les jeunes enfants de 10 à 12 heures, diminuant à 9-10 heures chez les adolescents.

Le stress, cause essentielle des troubles du sommeil

Le stress est responsable de 80% des troubles de santé qui touchent nos contemporains dans les pays industrialisés. Le stress nous guette à chaque instant dans la vie de tous les jours, aussi bien en famille qu’au bureau ou dans la rue. Impossible d’y échapper même si nos conditions de vie nous paraissent idéales.

Lettres recommandées, agressions verbales, discrimination, insécurité, injustices, procédures abusives, ragots et rumeurs, méchanceté, jalousie et envie, autant de poisons sécrétés par notre société en mal d’être, usant nos forces vives. Mais ce stress, encore faut-il le déceler et ne pas le traiter par le mépris ou par des drogues artificielles qui ne soignent ni les causes, ni les effets, se contentant de masquer les signaux de détresse, accentuant encore nos déséquilibres en ajoutant une dépendance dont il sera difficile ensuite de se passer.

Traitement naturel du stress et de l’insomnie

L’insomnie fait partie d’un ensemble de troubles liés au déséquilibre du système nerveux. Il s’agit donc de traiter toutes les causes et non de se contenter d’un simple traitement symptomatique, aussi naturel soit-il, bien que toujours préférable à la prise de drogues chimiques à effets secondaires.

Il est souvent nécessaire de pratiquer, simultanément, plusieurs techniques. Certaines peuvent être utilisées par vous-même, d’autre nécessitent l’aide d’un praticien compétent.

Maîtrisez votre respiration diaphragmatique

Beaucoup de personnes respirent de façon paradoxale. En inspirant, elles rentrent le ventre et le sortent en soufflant.

Conséquences : la respiration est limitée, le plexus solaire est douloureux, anxiété, angoisse, oppression, sensation de boule à la gorge, contractures musculaires du dos, émotivité, fatigue, difficultés d’endormissement, réveils nocturnes avec sensation de malaise ou de crampes. Tout cela est dû au syndrome d’hyperventilation qui donne l’impression de respirer, mais qui en fait excite le système nerveux par hyperoxygénation conduisant à la crise de tétanie ou de spasmophilie. Il s’agit d’un trouble du pH sanguin (alcalose respiratoire).

En premier essayez la méthode Axe Vital :

-Allongez-vous sur votre lit avec un traversin sous les genoux pour décontracter les muscles abdominaux et lombaires. Mettez un oreiller sous la nuque afin de détendre les muscles cervicaux.  Maintenant vous allez apprendre à respirer par le ventre.

– Pour prendre conscience de cette respiration, placez vos deux mains sur le ventre, vous allez maintenant respirer par le ventre uniquement.

– Lorsque vous inspirez, votre ventre doit soulever vos mains.

– Expirez profondément en rentrant progressivement vos abdominaux.

– Essayez de vider complètement vos poumons. Maintenez vos poumons vides quelques secondes (jusqu’à 10 secondes), le ventre toujours bien rentré.

– inspirez à nouveau en sortant le ventre et recommencez le cycle respiratoire complet en maintenant à chaque fois les poumons vides en fin d’expiration.

Biocontact Septembre 2003

Ajouter à cela la prise de plantes adaptogenes (Eleuterococco, Withania, Rhodiole, Aubepine, Passiflore, Tilleul et Avoine).

Partager l'article

Je vous recommande aussi:

Rechercher

Qui est le Dr. Lagarde

Philippe LAGARDE est un médecin connu, spécialisé en oncologie, mondialement connu pour sa conception particulière de l’application des traitements de chimiothérapie et son grand dévouement pour ses patients touchés par le cancer.

Derniers Articles

Catégories d'Articles